Léon Bonnat, peintre et portraitiste

Leon Bonnat Autoportrait à 17 ansLéon Bonnat est né à Bayonne, mais toute sa carrière s’est exclusivement déroulée à Paris. C’est pourtant sa ville natale qu’il a choisie pour que soit mise en dépôt par l’Etat, sa collection d’œuvres d’art, qui fait aujourd’hui la renommée du musée Bonnat-Helleu, le musée des Beaux-Arts de Bayonne. En effet, la ville avait aidé par deux fois le jeune peintre au cours de ses études : en finançant son séjour à Paris puis celui qu’il fit en Italie.

C’est la fortune acquise par la vente de ses tableaux qui a permis à Léon Bonnat d’acquérir un grand nombre d’œuvres et d’objets d’art. Sous le Second Empire et la IIIe République, le portrait est particulièrement apprécié et Léon Bonnat est alors l’un des maîtres du genre. Le portrait requiert de l’artiste non seulement du savoir-faire, mais aussi la capacité de saisir et traduire la personnalité de son modèle, surtout lorsqu’il s’agit d’artistes renommés et de grandes figures comme : Adolphe Thiers, pétulant homme politique marseillais ayant participé à trois régimes et trois révolutions, le grand poète Victor Hugo, (ces deux œuvres sont conservées à Versailles, au musée national du château) ou encore la tonitruante comtesse Potocka, muse de Frédéric Chopin (tableau conservé au musée Bonnat-Helleu). Autant de portraits qui peuplent aujourd’hui nos livres d’histoire !

La Résurrection de Lazare vaut à Léon Bonnat d’obtenir le deuxième prix de Rome en 1857. Or, seul le premier prix permettait à un jeune artiste de séjourner trois ans en Italie et de s’assurer des commandes publiques à son retour en France. La Ville de Bayonne, convaincue de ses talents en dépit de cet échec, l’aide à partir pour l’Italie et à y demeurer entre 1858 et 1861. En témoignage de sa reconnaissance, Léon Bonnat offre cette œuvre à Bayonne : la première d’un ensemble conséquent. La presse locale se fait l’écho de la renommée parisienne de ce jeune Bayonnais, qui, s’il ne revint jamais habiter à Bayonne, eut à cœur de soutenir les artistes locaux en les accueillant dans son atelier et en les recommandant à ses amis, artistes et mécènes.

Grand collectionneur, Léon Bonnat constitue tout au long de sa vie une collection d’œuvres antiques, de peintures, de dessins, de sculptures. Le musée actuel, installé dans un bâtiment du XIXe siècle, fut conçu pour recevoir ses remarquables collections qu’il souhaitait voir présenter à Bayonne et celles acquises par la ville de Bayonne. Les œuvres des plus grands artistes européens s’y côtoient : Rubens, Van Dyck, El Greco, Ribera, Murillo, Goya, Ingres, Delacroix, Géricault, Degas, Barye…

Le musée Bonnat-Helleu, musée des Beaux-Arts de Bayonne, est actuellement fermé. A sa réouverture, les visiteurs pourront de nouveau admirer les œuvres léguées par Léon Bonnat.

Les Journées du patrimoine au Pays Basque

Invitation à la découverte et à la curiosité, la 29ème édition des Journées du Patrimoine les 15 et 16 septembre prochains, se déclinera sous le thème des « Patrimoines cachés ». Comme partout en France, les Journées du patrimoine en Pays Basque sont l’occasion d’offrir l’accès à la culture à tous, mais également de permettre aux locaux de redécouvrir leur territoire. Sites et Musées en Pays Basque vous ouvrent leurs portes.

Hildegarde von bingenChâteau d’Urtubie à Urrugne
A l’occasion des Journées du Patrimoine, le Château d’Urtubie ouvrira ses portes pour une visite guidée spéciale à tarif réduit. La visite du château se fera alors en deux parties :
>> La visite du parc avec sa chapelle du 17ème, sa salle de bain du 19ème et son orangerie du 18ème où se tient une exposition sur « Les Plantes qui soignent » d’après l’œuvre de Hildegarde de Bingen, abbesse allemande vivant au XIIème siècle.
>> La visite des remparts avec l’explication de l’architecture du château et de son histoire, suivie de la visite intérieure des 4 salons.
Durée : 1 heure environ
Tarif réduit pour les adultes : 5€ au lieu de 6,50€
Gratuit pour les enfants de moins de 16 ans.
Horaires des visites : de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h30.
+ Renseignements auprès du Château d’Urtubie.

Coupole de l'église de l'Hopital Saint-BlaiseEglise de l’Hôpital Saint-Blaise
Bien trop souvent, l’accès au patrimoine se fait au niveau du sol, et à cette occasion, l’église de l’Hôpital Saint-Blaise vous invite à gagner en altitude pour découvrir un élément de son architecture rarement accessible: son clocher.

Les visites auront lieu toutes les heures de 10h à 18h (départ de la dernière visite) et commenceront par un voyage dans le temps avec un Spectacle « Son et Lumière » à l’intérieur de l’église. La découverte se poursuivra par la visite du clocher suivie d’une visite guidée extérieure pour observer l’architecture atypique du monument. Pour finir, ceux qui le souhaitent pourront partir en balade le long du sentier aménagé aux abords de l’église et flâner le long du ruisseau Le Lausset, jusqu’à l’ancien moulin à eau du XVIIè siècle.
Tarifs : 4€ pour les adultes et 2€ pour les enfants
+ Renseignements et inscriptions auprès de l’Eglise de l’Hôpital Saint-Blaise ou au 05 59 66 07 21.

Portrait projeté sur la façade du Musée Bonnat-Helleu - Nuit des Musées 2012Musée Bonnat-Helleu, Musée des Beaux-Arts de Bayonne
Visites au sein de l’hôtel de ville de Bayonne, place de la liberté, entrée gratuite.
« Quand l’hôtel de ville était un musée: à la redécouverte d’oeuvres oubliées ».
Visite commentée, par l’équipe scientifique du musée, des tableaux présents dans les salons de l’hôtel de ville.
Samedi 15 septembre à 11h et dimanche 16 septembre à 15h et 16h30.
Présentation de photographies sur la façade du musée (Musée fermé mais musée en action ! gestes et activités en images)
+ Renseignements auprès du Musée Bonnat, Musée des Beaux-Arts de Bayonne.

Portrait d'Edmond RostandVilla Arnaga à Cambo-les-Bains
Dans le cadre des Journées du Patrimoine, la Villa Arnaga organise des ateliers pour les enfants sur la thématique du jardin. Les ateliers sont destinés à appréhender de façon ludique le monde végétal. Maquillage, repérage des essences d’arbres, visite des 5 sens, faire un herbier, teindre avec les plantes, cuisson nature, imaginer son jardin, cabanes. Tout un programme !

Gratuit pour les jardins et les ateliers. 4€ pour la Villa (gratuit – de 12 ans)
Samedi et dimanche de 9h30 à 18h.
+ Renseignements auprès de la Villa Arnaga.

Soldat à la prison des EvequesJournées du Patrimoine à Saint-Jean-Pied-de-Port
A l’occasion des Journées du Patrimoine, la municipalité de Saint-Jean-Pied-de-Port vous invite à découvrir l’Histoire et le Patrimoine culturel de la cité médiévale.

Arpentant les rues pavées du cœur historique, les maisons aux façades décorées de linteaux sculptés dans le grès rose de l’Arradoy s’offriront à votre regard. Vous pourrez suivre les pas des soldats de la garnison militaire en empruntant le chemin de ronde menant de la porte de Navarre à la porte Saint-Jacques et continuer votre balade sur les hauteurs jusqu’à la Citadelle.

Des visites commentées gratuites vous seront proposées durant tout ce week-end, placé sous le signe de la Culture, vous permettant de découvrir la cité fortifiée et la Citadelle de Saint-Jean-Pied-de-Port.
>> Visite commentée de la Citadelle, le samedi 15 et dimanche 16 septembre à 10h00 et à 16h00
>> Gratuité de l’entrée à la Prison des Evêques, le samedi 15 et dimanche 16 septembre
>> Samedi 15 septembre à 18h30 à la mairie de Saint-Jean-Pied-de-Port, conférence de >> Antton Curutcharry « 1512-1522 : 10 années pour conquérir la Navarre »
>> Samedi 15 septembre à 20h30 à l’église Notre-Dame, concert gratuit de chants basques avec l’otxote Lurra.
>> Gratuité du Petit Train Touristique, samedi et dimanche

+ Renseignements auprès de la Prison des Evêques.

Un calmar géant au bathyscaphe de la Cité de l'OcéanCité de l’océan à Biarritz
A 11h30 et 15h (les 2 jours) : conférence sur le Gouf de Capbreton par Antoine Deshoulliers (animateur scientifique)
Cette conférence s’appuiera sur deux univers de la Cité de l’océan (le bathyscaphe et la radiographie du Gouf de Capbreton) et sera incluse dans le tarif de l’entrée (tarifs habituels).

+ Renseignements auprès de la Cité de l’Océan.

 

Poisson scorpionMusée de la Mer Aquarium de Biarritz
A l’occasion des journées du patrimoine, le Musée distribuera à l’entrée un feuillet retraçant l’histoire du bâtiment et la conversation des choses d’époque (Architecture Art-Déco, fresque Sauvage, fontaine Cazaux…). Le feuillet est distribué pour tout achat d’entrée (tarifs habituels).

+ Renseignements auprès du Musée de la Mer.

 

Pommeaux de makilas au Musée Basque et de l'Histoire de BayonneMusée Basque et de l’Histoire de Bayonne
Pour ces Journées Européennes du Patrimoine, les amis du Musée Basque partageront avec vous leurs petits secrets…
Samedi 15 et Dimanche 16 septembre à 10h30, 11h30, 14h30 et 15h30. Les visiteurs découvriront, entre autres, une sélection d’objets tirés des réserves du musée présentés par les membres de la SAMB et par l’équipe du musée.

+ Renseignements auprès du Musée Basque et de l’Histoire de Bayonne.

Pelotari à l'écomusée basque Jean VierEcomusée Basque à Saint-Jean-de-Luz
Si vous êtes de passage à Saint-Jean-de-Luz, profitez des Journées du Patrimoine pour bénéficier de rabais à l’Ecomusée Basque Jean Vier.
Tarif adulte : 6€ au lieu de 7,50€.
Tarif enfant : 3,20€.

+ Renseignements auprès de l’Ecomusée Basque.

Apollon et Daphné, une histoire bien compliquée…

Le saviez-vous ? En peignant Apollon et Daphné, Pierre-Paul Rubens répondait à une commande du roi Philippe IV d’Espagne, dont le pouvoir, à l’époque, s’étendait jusqu’aux Pays-Bas ! Le monarque espagnol avait commandé à l’artiste la décoration d’un pavillon de chasse, la Torre de la Parada, situé dans le domaine du Pardo, à deux pas de Madrid : 63 tableaux au total !

L’œuvre du musée Bonnat-Helleu est une huile sur bois. Il s’agit de l’une des études Rubens_Apollon-Daphnéutilisées comme modèles par les peintres qui travaillaient sous la direction de Rubens pour réaliser l’ensemble du décor. Cela était courant dans les grands ateliers car les artistes renommés ne pouvaient honorer seuls de telles commandes. Ne subsiste de cette série qu’une quarantaine de tableaux et une cinquantaine d’esquisses, conservés dans divers musées à travers le monde.

Pour cette demande royale, Rubens décide de s’inspirer de sujets tirés de la mythologie antique, comme l’histoire d’Apollon et Daphné qui trouve son origine dans les Métamorphoses du poète latin Ovide (Ier s. avant – Ier s. après JC).

Dans cette peinture colorée et chargée de lyrisme, Rubens représente une scène d’amour impossible : le dieu et la nymphe sont tous deux victimes du malveillant Cupidon. Pour se venger d’Apollon qui s’était moqué de lui, ce dernier lui décocha une flèche d’or pour le rendre follement amoureux de Daphné, tandis qu’il en décochait une autre, de plomb cette fois, à la jeune nymphe pour la rendre indifférente et la dégoûter de l’amour.

Le moment choisi par Rubens est celui où Daphné, poursuivie par Apollon, est sur le point d’être rattrapée. Alors que ses bras tendus sont prêts à la saisir, Apollon voit Daphné se transformer en laurier : la nymphe avait en effet supplié son père, le dieu- fleuve Pénée, de l’aider à s’échapper. En souvenir de la jeune femme dont il était épris, Apollon fit du laurier son arbre sacré.

En savoir plus sur Apollon et Daphné
+ Visiter le musée Bonnat-Helleu, Musée des Beaux-Arts de Bayonne.

Quand le Musée Bonnat-Helleu illumine les nuits de Bayonne !

Le musée Bonnat-Helleu, musée des Beaux-Arts de Bayonne a brillé par sa présence et son originalité lors de la dernière édition de la Nuit européenne des musées, le 19 mai dernier.Portrait projeté sur la façade du Musée Bonnat-Helleu - Nuit des Musées 2012

Entièrement vêtu d’un habit de lumière, le musée a illuminé les rues Frédéric Bastiat et Jacques Laffitte de Bayonne en projetant sur sa façade, en musique, des œuvres pour certaines inconnues du public.

Toutes les 30 minutes, une animation lumineuse et musicale permettait d’admirer quelques-uns des trésors des collections du musée et de découvrir son histoire.

Vivement la prochaine édition !

Découvrir le musée Bonnat-Helleu, musée des Beaux-Arts de Bayonne.

La première baigneuse d’Ingres

La Baigneuse du musée Bonnat-Helleu est la première d’une série de baigneuses entamées par le peintre français Jean-Auguste-Dominique Ingres à partir de 1807.

L’œuvre est marquée par les peintres italiens de la Renaissance que l’artiste découvre enLa Baigneuse d'Ingres, au Musée Bonnat-Helleu s’installant à Rome en 1806, et en particulier, par Raphaël, à qui Ingres voue une profonde admiration.

De cette première femme au turban, située et datée « Roma 1807″, jusqu’au célèbre Bain turc peint en 1862 (Paris, musée du Louvre), Ingres ne cessera d’être obsédé par l’expression de la beauté idéale.

Dans la peinture, l’allusion érotique est souvent discrète et peut également être suggérée par la pudeur. Peut-être est-ce pour cette raison que l’œuvre est l’une des plus connues des collections bayonnaises ? Mais sait-on que le musée Bonnat-Helleu, musée des Beaux-Arts de Bayonne conserve en réalité bien d’autres œuvres d’Ingres dont une dizaine de peintures et plus d’une centaine de dessins ?