Mythique montagne de la Rhune

Premier contrefort des Pyrénées, on la contemple depuis l’océan, on y grimpe à pied ou en petit train. Découverte de la Rhune, incontournable au Pays Basque !

Il y a très très longtemps, La Rhune était recouverte de forêts
Des forêts de hêtres, comme dans de nombreux endroits au Pays Basque, mais de chênes également. On parle d’il y a 8 à 10 000 ans… Aujourd’hui, elles ont disparu ! Le climat océanique chargé d’humidité a eu raison des forêts et de leur sous-bois. Autrefois tapissés de mousse et parsemé de lichens, le sous-bois abritait des espèces appréciant la fraîcheur telles que la salamandre tachetée ou l’armillaire couleur de miel.

Larrun vient de « larre », qui veut dire « lande »
Suite de l’histoire… Les hommes (et oui, il faut bien qu’ils arrivent à un moment dans l’histoire) ont modifié le paysage originel de la Rhune. Ils y ont planté des boisements artificiels de pins, de mélèze et de cyprès. Partout ailleurs, c’est la lande, propice au pâturage, qui s’est installée. Cette dernière doit son existence à l’association de l’homme, du feu et de la brebis. Depuis des milliers d’années, pour faire reculer la forêt et entretenir les pâturages, les éleveurs incendient les pentes du massif à la fin de l’hiver. C’est l’écobuage, qui peut impressionner lorsqu’on se balade au printemps aux abords des montagnes basques.

Mais que reste-t-il alors ?
Des fougères, de la bruyère, des ajoncs et des graminées… la végétation typique de la lande, qui s’accomode d’un sol pauvre et érodé, issu de la déforestation. La lande a remplacé les arbres et pris le pas sur les anciennes forêts. Et comme on peut s’en douter, les brebis se chargent de maintenir cette végétation basse, où se cachent le tarier pâtre et la fauvette pitchou.

 

 

Des dolmens et des cromlechs constellent la Rhune !
Et oui, peu de gens le savent. Les éleveurs habitants du site érigeaient autrefois ces monuments de pierre pour pratiquer leurs enterrements. Avec ses 24 dolmens, le massif de la Rhune est le plus riche de tout le pays basque ! Le cromlech est plus récent (-2000 à 0 av. J.C.). On trouve encore sur la Rhune 11 de ces anciens cercles de pierre destinés à déposer des restes d’incinération.

Revenons un peu à nos moutons… 
Oui, enfin à nos brebis plutôt. Sur la montagne de la Rhune, le pastoralisme est roi, tant sur le plan économique que culturel. Tout le monde connaît le fameux fromage labellisé Ossau-Iraty, qui fait vivre nombre d’agriculteurs locaux. Sur la montagne, les troupeaux de brebis manex côtoient de petits groupes de pottoks. Vous en apercevrez partout sur la Rhune. Descendant peut-être du cheval de Przewalski, cette race de poneys rustiques paisse en semi-liberté sur les pentes de la Rhune.

Les « faceries », des farces de bergers ?
Non, pas tout à fait. Il s’agit plutôt d’accords ancestraux qui perdurent encore entre les bergers des deux cotés de la frontière, destinés à partager les sources et les estives de la montagne. Le saviez-vous ?

La Rhune propice à l’imagination et aux légendes
Comme partout au Pays Basque ! On est presque sûr que les rochers de la Rhune reçoivent encore la visite de la déesse Mari. Celle-ci aurait un pouvoir permettant de commander des tempêtes et les forces de la nature. Au sommet de la Rhune, laissez-vous un instant bercer par le vent et laissez libre cours à votre imagination… Vous entendrez à coup sûr Heren Suge, le serpent qui traverse les airs dans un tourbillon incandescent pour se jeter dans l’océan en rasant les crêtes du massif (brrrr). Et puis si l’envie vous prend de visiter la Rhune de nuit, surveillez chaque bosquet, derrière l’un d’entre eux se cache souvent un laminak, petit être bienfaisant adepte des virées nocturnes au Pays Basque !

Cet article vous a plu ? Envoyez-nous vos commentaires !
+ Pour visiter la montagne de la Rhune, empruntez le petit train.
+ Pour voir des dolmens et des cromlechs en marchant, promenez-vous sur le massif de la Rhune.
+ Pour voir des dolmens et des cromlechs sans vous fatiguer, visitez le musée archéologique des Grottes de Sare
+ Pour en savoir plus sur les légendes et la mythologie basque, visitez les grottes de Sare, la maison Ortillopitz, l’Ecomusée Basque ou le Musée Basque et de l’Histoire de Bayonne.

 

Les commentaires sont fermés.