Ours y es-tu ?

Les grottes de Sare ont servi d’abri aux humains il y a bien longtemps, mais pas seulement… elles ont aussi accueilli d’autres mammifères bien plus poilus : les ours des cavernes !  Qui étaient-ils, à quelle période pouvait-on les trouver dans les grottes, et qu’y faisaient-ils ? C’est ce que nous nous apprêtons à vous dévoiler.

Ours y es-tu?
Plus maintenant. Cette espèce de grande taille (qui pouvait atteindre 3,50 m de long et peser jusqu’à 600 kg), est apparue il y a 250 000 ans en Europe et s’est éteinte il y a plus de 10 000 ans. Durant son existence, l’ours des cavernes aurait élu domicile dans les grottes à l’année, et y aurait passé de longues périodes, reclus, pour se protéger des premières gelées hivernales. 

Ours qu’y fais-tu ?
J’enfile mon bonnet de sieste hivernal. Si les grottes constituaient la résidence principale de nombreux ours des cavernes de l’époque, la majeure partie du temps passé à l’intérieur de ces cavités correspondait à ce qu’on appelle l’hivernation. A la différence de l’état d’hibernation-qui est une torpeur qui rend l’animal insensible à tout événement extérieur- l’hivernation n’est pas synonyme de sommeil profond mais équivaut à un rythme de vie ralenti-une sorte de longue sieste-. Pendant ces périodes-qui pouvaient durer de 3 à 7 mois-l’ours se recroquevillait dans sa tanière et s’apprêtait à mener une toute nouvelle vie : au revoir les gambadages dans la nature, et bonjour la vie cocooning au ralenti.

Ours m’entends-tu ?
Oui, j’arrive ! Me voilà ! Ce n’est pas parce que l’ours des cavernes était en hivernation qu’il ne réagissait pas en cas de menace imminente ou de présence d’un intrus. Oui, son rythme cardiaque était réduit-de 50 à 12 pulsations par minutes environ-son rythme respiratoire divisé par deux, et il ne se nourrissait pas pendant toute la période d’hivernation-il avait accumulé assez de réserves durant l’année-mais il ne dormait que d’un œil. L’ours des cavernes restait attentif à tout bruit extérieur et pouvait sortir de sa grotte s’il se sentait menacé.

Alors si l’envie vous dit d’en savoir plus et d’aller débusquer les traces laissées par l’ours des cavernes se tournant et se retournant dans sa grotte, rendez-vous aux grottes préhistoriques de Sare !

Les commentaires sont fermés.